Les radioamateurs au service de la sécurité

EXERCICE DE MEDECINE DE CATASTROPHEAlors que les téléphones portables, GPS et Internet font partie du quotidien à quoi peuvent encore servir les transmissions radio traditionnelles  ?

En 2015, à quoi servent les transmissions radio traditionnelles ? A gérer les situations d’urgence, avant tout. « Il peut y avoir des pannes », explique ainsi Jean-Claude Ruaud, président de l’Association départementale des radioamateurs au service de la Sécurité civile de l’Indre (Adrasec 36), qui compte environ vingt-cinq membres. Suite à un incident, le réseau des pompiers était ainsi resté trois jours sans radio à Issoudun. L’Adrasec avait alors apporté ses moyens mobiles. Autre mission : repérer le lieu du crash d’un avion ; des exercices d’entraînement sont régulièrement organisés à cet effet.

L’article sur la Nouvelle République.